Publications

Vous trouverez sur cette page les monographies et autres ouvrages généraux en lien avec Mig Quinet. Les ouvrages les plus importants sont : la monographie de Serge Goyens de Heusch, éditée en 1988, à l’occasion de la double rétrospective au musée d’Ixelles et au musée L de Louvain-la-Neuve; et la monographie « Mig Quinet, Abstraction faite » que lui a consacré Denis Laoureux, à l’occasion de son exposition au musée d’Ixelles en 2013.

 

 

Monographies

 


Mig Quinet, L’art en liberté, 2016

Catalogue d’exposition, préface de Goyens de Heusch Serge, éd. Lancz gallery, Bruxelles, 2016, 95 pages

 

… C’est précisément sa puissante faculté imaginative qui conféra au style de cette artiste une modernité naturelle, et non pas affectée, telle qu’on la rencontre trop souvent chez certains artistes contemporains à l’affût d’une originalité gratuite… C’est du reste cet aspect naturellement insolite et bizarre de son œuvre qui heurta à l’époque certains critiques et amateurs, et empêcha durant un certain temps une juste reconnaissance de son talent, à quoi il faut ajouter la difficulté pour elle, dans les années 1940-1960, d’être une femme isolée dans « son combat »… Goyens de Heusch Serge

 


Mig Quinet Abstraction faite, 2013

Laoureux Denis, éd. Pandora Publishers, Bruxelles, 2013, 220 pages

 

Monographie largement illustrée et réalisée à l’occasion de l’exposition Mig Quinet, Abstraction faite au Musée d’Ixelles de la même année. 

 

Figure féminine marquante de l’abstraction lyrique en Belgique dans le courant du XXème siècle, Mig Quinet a produit une œuvre dense, fougueuse et poétique.

Ses toiles, affichant une nette liberté dans le traitement de la couleur, de la touche vibrante et d’une gestuelle nerveuse, subsistent, aujourd’hui encore, comme les plus fortes de l’art moderne belge. Denis Laoureux

 

Prix : 25€

Pour commander : info@migquinet.be


Mig Quinet, Turbulences, 2006

Catalogue d'exposition, éd. Musée des Beaux-Arts, Charleroi, 2006, 98 pages

Textes :

Lemal-Mengeot Chantal : Mig Quinet dans les collections du Musée des Beaux-Arts

Durant Ben : Les années modernistes 1922-1945

Goyens de Heusch Serge : La Jeune Peinture Belge et un art demeuré prodigieusement jeune

Gillemon Danièle : Le chemin d'une diversité émue


Mig Quinet, l’œil du temps, 1998

Catalogue de l’exposition « Mig Quinet, L’œil du temps », Musée de Verviers, 1998

Catalogue d'exposition, Léonard René & Hallers Michel, éd. Musée des Beaux-Arts, Verviers, 1998, 12 pages

 

… Cette passion nous a valu le jaillissement d’une œuvre unique, tout en imprévus et d’une fraîcheur sans cesse renouvelée. Une œuvre dont j’ai eu le privilège de suivre l’évolution et les soubresauts pendant quelque quarante ans et d’être le témoin des inconforts et aussi d’une sorte de fascination que généraient ses bouillonnements ainsi que les feux des couleurs et de l’imaginaire qui l’embrasaient… René Léonard

 

… Visiter une exposition rétrospective des tableaux de Mig Quinet, c’est s’inscrire dans un formidable élan créateur apparu aux confins de la deuxième guerre mondiale, et constater un engagement renouvelé au modernisme pendant près de soixante ans. Grâce à une recherche intransigeante et visionnaire, l’artiste donne en sa maturité une œuvre qui est celle du dépassement de la réalité objective, prospectée, contestée, et en fin de compte, transcendée…. Michel Hallers


Mig Quinet ou la joie de la modernité, 1988

Goyens de Heusch Serge, éd. Labor, Bruxelles, 1988, 158 pages

 

Cette monographie a été réalisée à l’occasion de la double rétrospective au Musée d’Ixelles et au Musée L de Louvain-la-Neuve de la même année. Elle présente également des extraits de textes d’autres auteurs et critiques d'art.

 

Prix : 25€

Pour commander : info@migquinet.be


Mig Quinet, Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, 1953

exposition de Mig Quinet au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles en 1953

Catalogue d’exposition, préface de Fierens Paul, conservateur en chef des Musées de Belgique, éd. Palais des Beaux-Arts, Bruxelles, 1953

 

… On se souvient avec plaisir de la joie et de la lumière, de la saveur un peu acidulée qu’apporta naguère Mig Quinet à la « jeune peinture » de chez nous. On les retrouve, -cette jeunesse aussi,- affectées d’autres signes, traduites moins directement, non moins vivement, dans ses œuvres récentes, où la sensibilité et l’intelligence ont leur mot à dire et le disent bien...


 

Ouvrages généraux

 


Art belge au XXème siècle, 2006

Goyens de Heusch Serge, éd. Racine, Bruxelles, 2006


Dictionnaire des femmes belges au XlXè et XXè siècles, 2006

Gubin Eliane, Jacques Catherine , Piette Valérie et Puissant Jean, éd. Racine, Bruxelles, 2006


Musée d’art contemporain ULB, catalogue 2003

Musée d’art contemporain ULB catalogue 2003

Cloetens Etienne & Toebosch Wim, éd. ULB, Bruxelles, 2003, 294 pages

 


XXème siècle – L'Art en Wallonie, 2001

Sous la direction de Goyens de Heusch Serge  - Dexia, éd. La Renaissance du Livre, Bruxelles - Tournai, 2001


Littérature belge de langue française, 1999

Joiret Michel, éd. Didier Hatier, 1999


La peinture abstraite en Belgique, 1996

Roberts-Jones Philippe, éd. Crédit Communal & Snoeck-Ducaju & Zoon, Bruxelles, 1996, 216 pages

L’abstraction constitue sans doute une des révolutions majeures de l’art du XXI siècle. Cette monographie présente un vaste panorama de la peinture abstraite en Belgique depuis les pionniers réunis au de « 7 Arts » à Bruxelles ou autour de la revue « Het Overzicht » à Anvers jusqu’aux œuvres peintes dans les années 1960 qui allient minimalisme et conceptuel, mais aussi peinture gestuelle et expressionnisme libre.
Livre synthèse, « La peinture abstraite en Belgique » témoigne de la vitalité  de la veine non-figurative en peinture.


La Jeune Peinture Belge 1945-1948, 1992

Catalogue accompagnant l’exposition (Commissaire de l’exposition : Goyens de Heusch Serge), éd. Crédit Communal, Bruxelles, 1992, 227 pages

 

Textes :

Roberts-Jones Philippe : Introduction & Conclusion

Goyens de Heusch Serge : La Jeune Peinture Belge 1945-1948

Draguet Michel : Aux origines de La Jeune Peinture Belge, l’animisme et la guerre
et La Jeune Peinture Belge en perspective


10 ans d'acquisitions par le Ministère de la Communauté française 1979-1988, 1990

10 ans d'acquisitions par le Ministère de la Communauté française 1979-1988

L’œil au bout des doigts, 1989

100 dessins des collections de la Communauté française et de l’Etat belge​​​​​​ accompagnés des œuvres de 15 jeunes dessinateurs, Bruxelles, 1989, 79 pages


La Collection / Verzameling (du Crédit Communal de Belgique), 1988

éd. Crédit Communal, Bruxelles, 1988, 340 pages


Dictionnaire Biographique illustré des Artistes en Belgique depuis 1830, 1987

éd. Arto, Bruxelles, 1987


Un siècle de Peinture Wallonne – de Félicien Rops à Paul Delvaux, 1984

Caso Paul, ed. Rossel, Bruxelles, 1984


Mig Quinet, Mémoire de licence en histoire de l'Art et Archéologie, 1984

Gérard Frédéric - Université Libre de Bruxelles, 1984


Le sport dans l'art belge de l'époque romaine à nos jours, 1982

Noel F. et Lewille L., éd. Crédit Communal de Belgique, Anvers, 1982


150 ans d'Art Belge, 1980

Catalogue des Musées Royaux des Beaux-Arts de Belgique, Bruxelles, 1980


La Wallonie, le pays et les hommes, 1979

Kœnig Léo & Consorts - éd. La Renaissance du Livre, 1979


La Jeune Peinture Belge 1945-1948, 1975, 263 pages

Mertens Phil, éd. Laconti, Bruxelles, 1975


L’expressionnisme en Belgique, 1970

Langui Emile, éd. Laconti, Bruxelles, 1970


Du réalisme au surréalisme : La Peinture en Belgique de Joseph Stevens à Paul Delvaux, 1969

Roberts-Jones Philippe - Bruxelles, Arts du temps, Laconti, 1969


La Peinture Abstraite en Flandre, 1963

1963 La peinture abstraite en Flandre

Seuphor Michel (et Bilcke M., Sosset L-L. , Walraevens J.), éd. Arcade, Bruxelles, 1963


Art Abstrait, 1956

Brion Marcel, éd. Albin Michel, Paris, 1956


La Jeune Peinture Belge, 1946

Delevoy Robert L., éd. Formes, Bruxelles, 1946, 222 pages

 

L'histoire de la Jeune Peinture Belge, association artistique fondée le 3 juillet 1945, est indissociable du critique et galeriste Robert L. Delevoy, futur directeur de l'école de La Cambre. Apollo, sa galerie bruxelloise, fut fondée en 1941. C'est la nouvelle génération d'artistes, celle qui va émerger dans les années 40, que Delevoy va exposer. La conjonction des efforts de la galerie pour maintenir une vie culturelle et le succès grandissant des salons annuels du groupe Apport menèrent à la création de l'association de la Jeune Peinture belge. Delevoy devint le secrétaire de cette association (James Ensor en était le président d'honneur) qui donna un visage inédit à une "nouvelle génération » d'artistes belges. Quelques membres-fondateurs : Bertrand, Quinet, Anthoons, Slabbinck, Bertrand, Mendelson, Van Lint, Bonnet… En 1946, année de la publication de l'essai de R. Delevoy, La galerie de France présentait à Paris La Jeune Peinture belge. L'association fut dissoute en 1948, après le décès de son président, l'avocat René Lust.